Page 3 sur 3

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Ven 1 Oct 2010 23:32
par gbspider
Arumbaya a écrit:
gbspider a écrit:1. Une histoire vraie de David Lynch. Je l'ai vu pour la première fois dans un tout petit cinéma vers 22H, on était 3 dans la salle. Je suis resortie de cette sale changée ... ce film est une pure merveille. Ca vous remet les choses à sa place.


J'ai vu ce film pour la première fois sur Arte. Je l'ai revu depuis. Une pure merveille, tu as raison. Ce petit vieux qui traverse les E-U sur sa tondeuse pour revoir son frère... la dernière scène où ils sont tous les deux sur le perron à regarder les étoiles, je ne sais pas je la trouve splendide. (je ne me trompe pas hein, cela fait un moment que je l'ai vu ^^)



Oui c'est tout à fait ça, décidément, je vois que nous avons quelques goûts en commun ...

Beaucoup de scènes m'ont touchées mais je retiens toujours celle où il compte ses billets, il se retrouve hébergé chez des gens car sa tondeuse a un problème technique et il compte ses putains de billets pour voir s'il pourra payer les réparations ....

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Ven 8 Oct 2010 18:40
par meuh
Très dur de réduire à 5 films …

- Forrest Gump (« Lieutenant Daaaaaaaaaaaaaan ! »)
- Pay it forward / Un monde meilleur (avec le génial Kevin Spacey et Helen Hunt)
- Léon (parce que Gary Oldman)
- V for Vendetta (« Remember, remember the 5th of November »)
- The Bridges of Madison County / Sur la route de Madison (séance lacrymale garantie)

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Sam 9 Oct 2010 14:26
par Cuddy019
Pour moi se serait :
-Le cinquième élément
-Pretty woman
-Bodyguard
-La guerre des invisibles
-L'abominable vérité

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Sam 9 Oct 2010 16:50
par Madmoiz
Edward aux Mains d'Argent : parce que Tim Burton...
Mulholland Drive : c'est LE film qu'on peut revoir quarante fois, on sera toujours perdu héhé
Reservoir Dogs : le premier Tarantino (avant l'époque célébrité et grosse tête, tout en retenue)
Les Infiltrés/The Departed : des acteurs exceptionnels dirigés par un réalisateur encore plus exceptionnel :D
Quatre Mariages et un Enterrement/Four Weddings and a Funeral : de l'humour anglais, du romantisme pas niais, Hugh Grant, que voulez-vous de plus ? (si je ne pouvais emmener qu'un film ça serait celui-là :he: )

C'est vraiment un choix difficile... le DD externe avec 250 films est-il acceptable ? :he:

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Sam 9 Oct 2010 16:56
par gbspider
Très beau choix ...

En parlant des Infiltrés, je ne sais pas si tu connais l'original (car le Scorsese est un remake), Infernal Affairs, film de Hong Kong avec Andy Lau et Tony Leung. A voir absolument. Et les deux suivant aussi, car c'est une trilogie.
Andy Lau est un acteur exceptionnel que j'adore.

Et pour le Tim Burton, je sais que ce n'est pas le meilleur, mais je prendrais Charlie et la chocolaterie. J'ai été le voir au cinéma en pas très grande forme ... je suis sortie de la salle le sourire aux lèvres pour deux semaines. Les couleurs sont extraordinaires ... ça me fout une pêche d'enfer ce film.

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Sam 9 Oct 2010 18:05
par Madmoiz
@gbspider

J'avais entendu parler du remake des Infiltrés mais je ne l'ai pas vu (et je m'y mets !)
Et concernant Tim Burton, je trouve Big Fish très émouvant, Charlie & la Choco très sous acide, Mars Attacks! et Beetlejuice très drôles, Sleepy Hollow bien flippant, les autres pas trop mauvais... (pas vu Ed Wood)
mais Edward est celui qui reste le plus simple et frais, sans trop d'effets spéciaux ni de couleurs criardes ni de personnage inintéressant (cf. Alice in Wonderland, une vraie BOUSE...), c'est LE vrai univers de TB, non pollué par le numérique/Disney/gros budget/grosse tête.
Et puis il y a Johnny Depp :he:

PS : Le court-métrage Vincent reste la chose la meilleure chose timburtonienne que j'ai pu voir, c'est absolument sublime :D

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Dim 6 Mars 2011 14:30
par powa
moi mes films seraient :

le sourire de mona lisa : avec julia roberts, kirsten dunst... une histoire d'une prof en histoire de l'art qui veut bousculer les règles d'une grande école de jeunes femmes qui ne pensent qu'a une chose : se marier et avoir des enfants...dans les année 50.

Marie Antoinette de Sophia Coppola : j'adooore cette réalisatrice ! Et ce film est pour moi une œuvre d'art vivante . La musique, les costumes... tout est magnifique, il fait rêver, on aurait presque envie à la fin, de regretter que Marie Antoinette se soit fait guillotiner !

Orgueil et Prégugé : avec le beau Matthew macfadyen et keira Knightley. Alors devant se film, mais se film... alala le plus romantique qu'il soit ! un vrai film de nana ! ;)

Bridget Jones : qui est pour moi la Base !! ;) surtout avec Hugh Grant et Colin Firth <3 pas besoin de description, tout le monde connait et l'a vue, dans le cas contraire honte à vouuus !

Stardust memories : avec charlotte rampling et Woody Allen : je les trouve très drôle, nature... L'histoire d'un jeune cinéaste célèbre qui rentre en pleine crise existentielle. Et que le film soit tourné en noir et blanc, ca fait son charme.

et je ne peux pas résister dans mettre un autre au cas où je pourrais avoir un privilège qui serait : ma femme est une actrice avec Charlotte Gainsbourg ( car pareil je l'adore ) et Yvan Attal. Avec les vrais prénom des acteurs dans le film. le synopsis car je ne sais pas comment le décrire : Yvan est marié à Charlotte, comédienne célèbre. Beaucoup l'estiment chanceux, mais un jour quelqu'un lui fait remarquer que de nombreux acteurs embrassaient sa femme, et qu'une foule de spectateurs la déshabillait du regard à chaque film... Yvan devient jaloux.
a la fin, on a plus vraiment envie de demander des autographes au stars lol

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Dim 6 Mars 2011 15:17
par huddy-love
moi ce serait :
-Moulin Rouge! (magnifique ! Nicole Kidman est tellement wow)
-Orgeuil et préjugés (comme powa ... et d'accord avec son avis! meilleur film de Keira)
-Titanic (CULTE!)
-Marie-Antoinette (fan de sofia coppola, elle est incroyable)
-Edward aux mains d'argents (Tim burton & johnny depp , le duo d choc)

MAIS tellement d'autres aussi ! cest impossible de n'en donner que 5 en réalité :O

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Dim 6 Mars 2011 15:33
par carapuce27
N'étant pas une grande experte en cinéma (c'est le problème quand on a passé tout son temps devant des séries ;)) j'ai eu un peu de mal à me décider.
Alors voilà les 5 que je garderais.

-Le patient anglais (vu un nombre incalculable de fois !)

-le château ambulant (comme tous les films de miyazaki, une merveille! une animation pleine de poésie et de sagesse. vraiment de tous les Ghibli c'est mon favori)

-4 mariages et un enterrement (c'est doux et c'est drôle)

-Charlie et la chocolaterie (peut-être pas le meilleur de Tim Burton (tous très bien d'ailleurs!) mais ce film donne la joie de vivre, le petit garçon et sa famille sont affreusement touchants ET... ya Johnny Depp ;) )

-le cercle des poètes disparus (simplement culte à mes yeux )

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Ven 18 Mars 2011 23:07
par Arumbaya
Bonsoir à tous !

Je ne sais pas si vous le savez – vous ne le savez sûrement pas – mais je suis une grande passionnée de cinéma. Je ne me qualifie pas de cinéphile car je ne suis pas assez experte (et douée) dans le domaine pour mériter ce nom. Disons que je voue un culte sans précédent à ces choses qui font oublier tous les soucis de la vie.

Bref.

Tout ça pour dire que je me suis lancée il y a peu dans un marathon un peu particulier. En effet, j’ai « découvert » ce fantastique acteur qu’est Colin Firth (je sais, honte à moi, comment ai-je pu vivre sans cet homme dans ma vie…). Et je me suis lancée dans un voyage fantastique au fil de ses films.

Je vous propose donc de participer avec moi à cette fantastique épopée que je nommerai «The Colin Firth Marathon» (en anglais parce que ça sonne mieux). Je vous parlerai du/des films que j’estimerai digne de commentaires (et non pas de « critique » car je suis nulle à ce genre de chose, je laisse ça à Cosette). Je ne garantis pas un travail d'une qualité irréprochable ni régulier mais je veux bien faire de mon mieux. J'espère juste que ça vous intéressera un minimum.

Comme je me lance dans ce sujet un peu tard (j’ai pratiquement fini sa filmographie), je ne prendrai en compte que les films que j’ai regardé dernièrement.

Je commencerai donc avec le film qui m’a fait « découvrir » ce fantastique acteur :

Le Discours d’un Roi (The King’s Speech)
le-discours-dun-roi1-225x300.jpg
le-discours-dun-roi1-225x300.jpg (6.21 Kio) Consulté 7758 fois



Le film est réalisé par Tom Hooper qui n’en est pas à son premier film. Il avait en effet déjà tenté une percée en 2004 avec « Red Dust », un drame sur l’Apartheid. Sans succès. Il y aura d’autres tentatives par la suite, plus ou moins réussies. C’est cette année avec Le Discours d’un Roi qu’il connait enfin la consécration puisque le film à raflé non seulement l’Oscar du Meilleur Film mais aussi celui du Meilleur Réalisateur, Meilleur Scénario et Meilleur Acteur pour Colin Firth. Sans compter les prix remportés lors d’autres festivals cinématographiques.

Le film conte donc l’histoire du Roi Georges VI (Colin Firth), forcé de monter sur le trône lorsque son frère aîné, Edouard VII (Guy Pearce), abdique. Fragile et incapable de s’exprimer en public, il est considéré par beaucoup comme inapte à la fonction. Il va être forcé de se battre pour surmonter son bégaiement avec l’aide se sa femme (Helena Bonham Carter) et d’un thérapeute aux méthodes peu conventionnelles (Geoffrey Rush) afin d’assurer pleinement son rôle. (adapté de http://www.allocine.fr )

Tom Hopper nous offre ici une belle histoire de vie avec pour environnement une partie de l’histoire Anglaise méconnue. Le combat Bertie devient vite le nôtre, on s’attache au personnage, on souffre autant que lui. Le film aurait pu tomber dans le larmoyant pathétique et pourtant, je n’ai pas ressenti cela. Colin Firth interprète son personnage avec brio et retenue et donne au film un aspect digne qui lui permet d’éviter de tomber dans le pathos.

L’esthétique du film et son environnement (la royauté et son étiquette) lui donnent un ton sérieux et rigide. Pourtant les scènes entre le futur Roi et son orthophoniste nous arrachent plus d’un sourire (notamment la fantastique scène des jurons). En clair c’est un film sérieux qui fait sourire.

Je ne parlerai pas du casting car ça serait inutile. Tous sont fantastiques et délivrent des performances d’une justesse imparable.

Les scènes qui marquent :
- L’histoire du pingouin.
- L’affrontement entre Bertie et son frère.
- Bertie qui voit ses filles lui faire la révérence. Il s’aperçoit que tout a déjà changé.
- Bertie qui pleure dans les bras de sa femme. Parce que Colin Firth est, je crois, le seul acteur à me faire croire à ses larmes.
- La scène des jurons. Ce n’est pas tout les jours que l’on voit un Roi se lâcher de la sorte.
- Le discours final. Les quelques secondes de flottement au début, lorsqu’on se demande s’il va sortir le premier mot ou pas, font partie des secondes les plus intenses du cinéma.

En résumé, ce que je dirais c’est que ce film vaut, à mon humble avis, les prix qu’il a reçus. Si vous ne l’avez pas vu, il est temps de le faire. Ne me sortez pas l’excuse « j’aime pas les trucs historiques » parce que je vois ce film plus comme une œuvre sur la communication, les difficultés que l’on peut avoir à se faire comprendre que comme un film sur la monarchie. Donc, pas d’excuses.

Ma bibliographie :
http://www.filmosphere.com/2011/01/critique-le-discours-dun-roi-the-kings-speech-2010/
http://myscreens.fr/2011/cinema/le-discours-dun-roi-critique/
http://www.allocine.fr/film/casting_gen_cfilm=175305.html

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Ven 23 Déc 2011 22:39
par MissK369
pour moi, déjà, si sur une île déserte il y a l'électricité, j'essaie de trouver un moyen pour me sortir de là
ensuite, pour mes 5 films, ce serait :
- Edward aux main d'argent
- le Cercle des Poètes disparus (parce que comme pas mal de gens, j'ai apprit que RSL avait joué dedans et que je voulais le voir, et que je l'ai vu, et que j'ai adoré)
- l'aile ou la cuisse (parce que j'adore le duo Coluche-Funes)
- le Diable s'habille en Prada (j'adooooooore, surtout avec SB)
- Seul au monde (il a pas du trop se casser la tête pour apprendre son texte le Tom Hanks)

et contrairement à beaucoup de personnes, je ne prendrais pas le Grand Bleu. Ce film m'a fait pleuré, comme Bambi

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Ven 23 Déc 2011 22:43
par Vince-Vega
1- Pulp fiction (Même si je commence à bien le connaitre)
2- Wasabi (Pour rire un peu sur l'île déserte)
3- La mémoire dans la peau (J'adore ce film et les suivants car tu ne t'attends à rien)
4- Ocean's Eleven (Quel casting !!)
5- Reservoir Dogs (L'un des meilleurs Tarantino)

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Dim 25 Déc 2011 20:07
par baboujed
Into the Wild de Sean Pen.
Shuter Island de Scorsese avec Di Caprio tiré du monumental bouquin de Dennis Lehane
Du silence et des Ombres 1963 avec Gregory Peck ( tiré du bouquin "Ne tirez par sur l'oiseau moqueur")
Une journée particulière d'Ettore Scola avec Marcello Mastroiani et Sophia Loren.
La Constance du Jardinier ( The constant Gardner's) tiré du chef d'oeuvre de John Le Carré du même titre.

Bon , je prends les bouquins sités aussi sur l'ïle déserte !

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Mar 27 Déc 2011 21:39
par Dodie
je précise mon année de naissance 1971 ;) avant de partager avec vous mes 5 films (c'est peu!)

la boum de Claude Pinoteau (mes premiers émois :oops: )
ET de Steven Spielberg, j'ai adoré, j'adore et j'adorerai
Le Choix de Sophie d' Alan J. Pakula avec Meryl Streep.tiré du roman Sophie's Choicede William Styron, publié en 1979,
(bon là il me faut plusieurs jours pour m'en remettre car vraiment boulversant :cry: :cry: )
Les temps modernes de Chaplin ( dernier film muet de charlot je crois...tellement d'actualité, un vrai bonheur à le rerererevoir :he: )
le père noël est une ordure de poiré (vraiment pour rire et me détendre, toujours plaisir à le revoir)
voilà...

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Mar 13 Sep 2016 16:05
par anaisac49
cosette a écrit:Il m'est impossible non pas de choisir 5 films...mais de m'en tenir à ce choix ! Si on me reposait la question demain je pourrais en citer 5 autres sans problème, donc cette liste n'a rien d'exhaustif :he: Je vais citer les films qui font sans doute partie de ceux qui m'ont le plus marquée dans un sens très positif :

- L'Empire contre attaque (Star Wars episode V) : parce que "je suis ton père" et parce que je suis à jamais tombée éperdue d'admiration pour Darth Vader (et les méchants en général) grâce à ce film. Parce que c'est beau, c'est sombre et tragique tout en étant un divertissement à l'état pur. Parce que avoir les poils qui se hérissent en entendant la respiration d'un asthmatique et le bruit d'un faux sabre laser c'est une performance en soi !!
- Le Dernier Métro : le plus beau Truffaut pour moi. Une atmosphère magnifique et esthétique, un hommage au théâtre et au cinéma. Catherine Deneuve dans son plus beau rôle, celui d'une femme déchirée entre deux hommes..."c'est à la fois une joie et une souffrance"
- Les Affranchis : très difficile de ne citer qu'un seul Scorcese, mais celui-ci est peut être pour moi le plus emblématique, le film qui condense une grande partie de son oeuvre. Magistral.
- Le Bon, la Brute et le Truand : une musique, des personnages absolument fabuleux, un western qui joue parfaitement avec les codes du genre tout en les réinventant. Je crois que la scène d'ouverture restera à jamais gravée dans ma mémoire (une tension incroyable...).
- Sueurs froides : mon Hitchcock préféré. Extrêmement angoissant, et très beau sur le plan esthétique. Depuis j'ai le vertige :mdr:

On a le même goût à part sueurs froides qui me fait extrêmement peut. En tout cas, très bon choix pour les autres.

Re: Si vous deviez n'en garder que cinq...

MessagePublié: Lun 3 Fév 2020 11:04
par philiproux01
lhdlovebooh a écrit:Pour moi ça serait seulement :
* Pour une poignée de dollars (1964)
* Et pour quelques dollars de plus (1965)
* Le Bon, la Brute et le Truand (1966)

Que dire à part : LA TRILOGIE DU DOLLAR... Clint Eastwood super, Ennio Morricone qui compose les musiques magnifiquement, Sergio Léone et sa technique de fou pour filmer.

Tout ça, ce sont des héros des temps anciens. Surtout Clint Eastwood que j'affectionne particulièrement.