Dr House 8x09 : Better Half

Discussions autour de la saison 2011/2012 de Dr House.

Dr House 8x09 : Better Half

Messagepar Jack » Lun 23 Jan 2012 22:21

Fiche complète de l'épisode : Épisode 8.09 : Better Half


Fanart de Fanny-Wan-Kenobi Image


Qu'avez-vous pensé de cet épisode ?


Remarques :
  • Il n'est pas nécessaire d'utiliser les balises Spoiler pour le commenter.
  • Par contre, utilisez-les si vous faites référence à des événements futurs vus dans les trailers ou bien annoncés dans les news. Ces balises deviendront bien sûr inutiles lorsque l'épisode lié à ces événements aura été diffusé aux USA.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jack
Membre du Staff
Membre du Staff
 
Messages: 1806
Enregistré le: Dim 6 Juin 2010 18:24
Localisation: Toulouse

Re: Dr House 8x09 : Better Half

Messagepar Fanny-Wan Kenobi » Mar 24 Jan 2012 23:43

J'ai beaucoup aimé cette épisode. Pour plusieurs raisons:

+ Le patient. Sa maladie Alzheimer, rend l'épisode très dur et c'est ce qui en fait sa force. C'est une maladie si terrible qui touche une personne sur trois en France. On ne peut pas s'empêcher de penser à notre propre vie. Que ferait-on dans un cas comme celui là ?

+ Le coup des cartes. (et la petite réplique "Dark Cuddy" ! Énorme)

+ Le défi Wilson/House était comme toujours très marrant.

+ Chase a une sœur ? Ohh un prélude au 8x12 ? :)

+ J'ai beaucoup aimé le jeu de l'actrice qui joue la femme du patient.

+ Enfin, la scène de fin. Car tout est parfait. Le cigare avec Wilson, la décision de Foreman, la musique et le geste de House à la fin. C'est tout à fait lui ! Comment certains peuvent dire qu'il ne ressemble plus au House des premières saisons ? Tout aussi gamin !.

Bon... petits points négatifs car "presque" aucun épisode n'est parfait:

- L'absence de Taub. Elle ne m'a pas vraiment dérangé mais c'était inutile. (Sauf sur un point de vue budgétaire :he: )

- L'ami de la patiente ? Quelqu'un peut m'expliquer son utilité ? Figurant ?


Note générale : 8.2/10
Image


Hugh Laurie Blues France (Facebook): http://on.fb.me/gwQXux
Hugh Laurie Blues France (Twitter): http://bit.ly/ou4grV
Avatar de l’utilisateur
Fanny-Wan Kenobi
Membre du Staff
Membre du Staff
 
Messages: 1143
Enregistré le: Dim 29 Août 2010 22:02
Localisation: Cachée dans le piano de Hugh Laurie

Re: Dr House 8x09 : Better Half

Messagepar cosette » Mer 25 Jan 2012 23:14

L'attente fut longue, mais récompensée avec un très bon épisode, classique dans sa construction et ses thèmes tout en se montrant très efficace sur le drama aussi bien que dans le registre plus léger :)

:arrow: Le sacrifice

Il y a de nombreux thèmes qui reviennent souvent dans la série, celui du sacrifice en est un. Il est ici particulièrement bien traité, notamment par l'empathie que suscite sa femme. Plus que jamais cet épisode prouve que ce qui fait un bon patient ce n'est pas l'intrigue médicale en elle-même (au fond, on se contrefiche de savoir ce qu'il a) mais l'histoire personnelle du malade ou ce que sa maladie révèle chez ses proches.
La situation de l'épouse du patient amène un grand nombre de questions car, bien que ce ne soit pas elle qui soit atteinte d'alzheimer, c'est elle qui souffre le plus. Se sacrifier pour ceux qu'on aime a-t-il un sens ? Faut-il privilégier son bonheur au risque de devoir abandonner celui qui dépend de nous ? Ne serait-ce pas au fond le souhait du malade que de voir ses proches heureux ? etc.

J'ai trouvé que cela était traité avec beaucoup de finesse, car la question de la morale est au final assez vite évacuée. Ainsi, d'emblée il est clair et avoué que l'épouse a un amant. Le mec ne sert en effet à rien en soi, mais il symbolise le fait qu'elle a encore un embryon de vie personnelle, il n'est pas ici le symbole d'une autre vie qu'elle pourrait avoir mais davantage un échappatoire dont elle a besoin pour continuer à s'occuper de son mari. Ici, pas de rivalité époux/amant, juste la preuve que le sacrifice total et sincère n'exclut pas une part de mensonge, de tromperie. C'est un paradoxe douloureux, c'est dans cette vie "secrète" qu'elle puise la force de continuer à s'occuper de son mari.

La scène au cours de laquelle House traduit ce que dit le patient était très émouvante :cry: Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas autant attachée à un cas médical...

:arrow: Adams et Chase

Ce sont les personnages chez qui cette question du sacrifice trouve le plus de résonance de par leurs histoires personnelles respectives.
Adams continue à s'affirmer comme un personnage très campé sur ses positions, pour qui le compromis n'est qu'un aveu de faiblesse, etc. Ce côté très prompt à porter des jugements la rend plutôt antipathique je trouve. :S Certes, son cocufiage explique sa conception d'un lien inconditionnel qui doit exister entre époux (d'autres auraient sombré dans le cynisme pour se protéger, elle, préfère idéaliser quelque chose en quoi elle a cru), mais le personnage n'en ressort pas pour autant assez nuancé...
Du côté de Chase, c'est très intéressant et ça permet à nouveau d'explorer davantage son passé. On y découvre l'existence d'une soeur, qui sort un peu de nulle part, mais ça permet d'apercevoir les blessures qu'a laissées sur lui son enfance. A l'inverse d'Adams, Chase adopte un point de vue plus réaliste, plus pragmatique. Il ne pouvait pas sauver sa mère, il aurait simplement préféré qu'elle disparaisse plus tôt pour ne pas causer tant de dégâts sur sa famille. Ce n'est pas du cynisme mais plutôt un instinct de survie. Le personnage n'aura jamais été aussi intéressant que cette saison :cool:

:arrow: L'asexuelle

Du bon du très bon Hilson :) On reprend donc l'habituel pari pour mettre en scène les deux BFF et c'est bien fait. Les interactions entre House et Wilson sont sympas (et la tête de Wilson quand il découvre l'orientation sexuelle de sa patiente :he: ) et la scène de fin quand ils fument le cigare en brulant les cent dollars de Wilson était assez irrésistible 8-)
On peut toutefois regretter la véritable absence de surprise tant il est évident dès le début que House va parvenir à trouver une explication médicale à tout ça (la vraie surprise aurait été qu'il n'y ait justement pas d'explication). Mais la résolution de cette histoire faisant écho au cas principal justifie assez bien tout ça, puisqu'une fois encore c'est une illustration du sacrifice par amour et de la part de mensonge qui l'accompagne souvent.

:arrow: House versus Foreman

Depuis que Foreman est au pouvoir, autant dire que les affrontements n'ont pas été très très nombreux avec House. L'enjeu pour Foreman est de savoir s'il est capable d'accepter de "libérer" House, de ne plus avoir de moyen de pression sur lui, de lui enlever ses garde-fou. Et là on a droit à du grand House, avec un traditionnel exercice de manipulation tellement housien qu'on finit par se demander qui manipule qui :he:
L'histoire des cartes était juste géniale, j'attendais de façon jouissive chaque scène au cours de laquelle il allait en dégainer une nouvelle :mdr: (formidable le coup du chewing-gum !! mouhahaha)
Au final tout le monde obtient ce qu'il veut (et Foreman résoud le cas, assez rare pour être signalé), et la scène du pot à crayons atteint un sommet de House power : House c'est le mec qui fout le bordel juste parce qu'il aime ça :he:

C'est une bonne chose que de s'être débarrassé du moniteur qui aurait finit par devenir lassant, et ça redonne à House toute sa liberté de mouvement... Ce qui, si rien n'est fait sans raison, pourrait avoir des conséquences. Le fauve est libéré :evil:

:arrow: Park
Très peu présente, mais le personnage étant savoureux, elle parvient en deux scènes à marquer l'épisode. Son mime devant Chase qui lui répond "if they're having sex, it's probably with the genitals" :he: et ses 30 mecs qu'elle s'est tapée suivi d'un "everybody lies" devant cette cruche d'Adams :he:

Et Taub ? Pas là. Ne m'a pas manqué.

****
En somme, un très bon épisode. Il y a de tout : du drama, des patients marquants, des questionnements personnels, de la manipulation, du conflit. Bref, très efficace :cool:
Avatar de l’utilisateur
cosette
Membre du Staff
Membre du Staff
 
Messages: 1935
Enregistré le: Dim 21 Sep 2008 14:16

Re: Dr House 8x09 : Better Half

Messagepar andika » Sam 19 Jan 2013 02:34

Je ne sais vraiment pas pourquoi à un moment j'ai arrêté de commenter la saison 8. Peut être par ce que de moins en moins de monde venait et que ça me décourageait mais maintenant que ça arrive sur TF1, j'ai très envie de me replonger dedans, de plus comme c'est la seule saison que je n'ai pas encore en DVD, elle a un certain charme.

Voici un épisode assez touchant qui traite d'un mal terrible qui est la maladie d'Alzheimer, il est étonnant que cette maladie apparaisse pour la première fois dans la saison 8. (Édit: hormis la Mére de Foreman)

:arrow: POTW: Encore une fois, on a droit à un patient miroir. Lui même n'a que peu d'intérêt, c'est plus son impact sur l'entourage, et pour le coup sa femme, qui est pertinent. Mais avant de parler de sa femme, ce patient m'a tout de même intéressé! Voici un personnage brésilien, qui parle le portugais et qui est entraîneur de foot! C'est tellement exotique et tellement inattendu. De plus, dans l'introduction, les effets du montage illustrent super bien sa maladie.
Le personnage le plus intéressant est donc celui de la femme et comme le souligne justement Fanny, l'actrice joue super bien le rôle. On sent bien le poids de cette charge qui est de plus en plus dur à porter. Mais on sent aussi le souvenir de l'homme qu'elle a aimé, alors que faut-il conserver? Qu'est ce qui a le plus de poids? C'est en cela que la scène où il parle portugais et que House traduit est très touchante, son mari est encore là et pourtant juste après il ne la reconnait pas. C'est d'une tristesse sans nom et dire que des personnes le vivent dans la réalité... Une mère qui ne reconnait pas son enfant, un mari qui ne reconnait pas sa femme. Sinon le fait qu'elle ait une liaison me fait penser au père de 13 qui s'occupait du Huntigton de sa femme et dont 13 nous avait parler, il ne faut pas jeter la pierre comme le fait Adams, qui a encore gagné le droit de se faire détester dans cet épisode.

:arrow: Team: Foreman est de retour dans la team pour cet épisode et fait rarisisme, c'est lui qui résout le cas, il faut le signaler. J'ai bien aimé que House utilise Park et Adams pour tester le sang de l’asexuelle présumée en leur disant qu'elles étaient des spécialistes de la question. Mais le plus important, c'est qu'on en apprend davantage sur Chase, sa famille, et comment l'histoire du patient l'affecte jusqu'au coup de fil à sa soeur. J'aurais adoré en savoir davantage sur lui au cours de la série, c'est finalement un personnage bien plus profond qu'il parait. Sinon, Foreman malgré tout s'affirme réellement comme le patron et on constate tout de même une assez belle relation entre lui et House avec beaucoup de respect mutuel. Sinon il s'est bien fait avoir sur le coup du post-it où finalement il ne se prend qu'un chwing gum! :evil:
Sinon sur un plan totalement médical, à un moment House prescrit de l'interferon au patient, ce médicament est souvent cité dans la série, sachez qu'il est extrêmement coûteux, genre 2000€ la boite! :evil:

:arrow: Hilson: Quand je vois ce genre d'épisode, je comprends que le Hilson est véritablement la relation fondamentale de cette série. Hugh Laurie et RSL fonctionnent tellement ensemble. Tout part d'une consultation à la clinique de Wilson, puis un déjeuner avec House et ça dégénère. On a le droit à des scènes quand même très drôles. Et a des répliques énormes:Cette femme à le droit de savoir pourquoi son mari ne la culbute pas sur la table de la cuisine!
Encore une fois, on est sur le thème du sacrifice qui va de paire avec l'amour. La naïveté de Wilson m'étonne sachant qu'il a déjà divorcé 3 fois. En tout cas, la dernière scène avec le cigare est vraiment très belle! Quelle belle amitié! :D

:arrow: Conclusion, on avance bien dans cette 8ème saison, les personnages sont installés et House redevient enfin totalement libre de ses mouvements.
Modifié en dernier par andika le Ven 19 Juin 2015 18:17, modifié 1 fois.
Image

"Better a murder than a misdiagnosis."
Avatar de l’utilisateur
andika
Membre du Staff
Membre du Staff
 
Messages: 1303
Enregistré le: Ven 3 Oct 2008 18:49
Localisation: Au palais

Re: Dr House 8x09 : Better Half

Messagepar soleil444 » Sam 9 Fév 2013 00:42

Avec la soirée du 5 Février 2013, on s’approche très vite de la mi-saison 8 déjà ! C’est en loupant l’épisode 8×09 « Oubli de soi » en VF que je vais l’analyser selon mon point de vue. Plus tard, ce sera au tour du 8×10.

L’épisode 8×09 avait récolté une audience correcte de 7.2 millions de téléspectateurs. Petit leader certes, mais leader quand même !^^

Quand je vous dis que la VF est pathétique ! à part les erreurs commises de la traduction, est-ce que quelqu’un d’entre vous pourrait trouver une explication à l’étrange traduction du dernier mot du 8×09 ? Vous avez entendu House sur TF1 disant à Foreman après lui avoir renversé ses crayons : « c’est pas fait exprès ! », une magnifique phrase qui illustre la créativité des traducteurs. En version originale, House avait dit : « Oups ! », comme quoi il y’a des mots très durs à traduire !

Je n’avais pas hésité pour regarder les épisodes deux jours avant leur diffusion française, ayant la flemme d’écrire (doigts congelés !) j’étais même passé au visionnage des épisodes du 12 Février. Mea culpa, j’ai oublié de parler du 5ème générique ! Mais là ce sera trop spoilant, je vais donc parler du 8×09, visionné en VO.

Episode capital où il y’a un tournant important qui arrive dans cette saison 8. L’épisode 8×09 se divise en trois parties.

I. Crise identitaire

Qui suis-je ? Telle était la question posée par la plupart. Suis-je vraiment le contraire de ce que j’ai cru que j’étais ? Le cas présent dans cet épisode est le meilleur exemple !

En effet, le patient est atteint de la maladie d’Alzheimer, et souffre de symptômes inquiétants. On sent que l’Alzheimer était beaucoup plus mis en lumière que le cas, avec des effets techniques comme des flashs illustrant à peu près l’état du patient. Il faudra souligner à ce propos deux trucs assez intéressants liés à Alzheimer : d’un côté, on n’a jamais eu dans la série un patient atteint de cette maladie (me corriger si je me trompe) et d’un autre côté, l’Alzheimer sera évoqué dans un autre épisode (8×20) de cette même saison 8. Ne croyez surtout pas que ce n’est qu’une coïncidence ! Quand un mot se répète ça a un sens. L’oubli de soi. Le néant et l’anéantissement. Un trouble d’identité voire le rejet de soi. Il suffit de lier ce cas à des aspects du 8×20 pour comprendre la tragédie humaine.

Retour à nos moutons : dans le 8×09, nous avons un patient atteint d’Alzheimer (donc double tragédie à savoir que c’est une maladie incurable) qui souffre de crise identitaire. Il passe à l’état enragé en deux secondes, et redevient inoffensif rien qu’en écoutant sa femme.

La souffrance de ce patient touche sa femme, qui a eu un œil au beurre noir de la part de son mari. La souffrance de cette femme touchera tout le monde et même son mari. Ce dernier, brésilien d’origine, était un entraineur de foot avant d’être atteint par Alzheimer, ce qui fait une double identité. A-t-il uniquement une double identité ? Le trouble identitaire et les multi identités nous rappellent le 8×07 avec le cas de la gamine. On a l’entraîneur sportif, on a le patient inoffensif, on a le patient enragé et on a surtout une sorte de « retour aux sources » le concernant, redevenir ce brésilien qu’elle avait connu. Il ne savait pas ce qu’il faisait endurer à sa femme et sa question à la fin résume tout.

Ce patient est un vrai cas miroir. Son impact fut très net sur Foreman, Chase et House d’une part, et sur la femme du patient d’une autre part. Ce qui est intéressant, c’est que tous les quatre avaient le mot « culpabilité » écrit en gros sur le front. Abandon, infidélité, et j’en passe …C’est la rédemption pour tous. C’est aussi un effet miroir des consult, mais on y reviendra plus tard. C’est aussi le terrible miroir du suicide housien que ce dernier criera sur Taub (le 8×21 plus exactement), plus on creuse le patient, plus c’est sombre et on trouve des indices morbides guidant vers la fin.

Toujours dans cette thématique de la quête de soi, vers la fin, House traduit ce que le patient disait en portugais à sa femme, un vrai geste touchant, humain et altruiste envers quelqu’un qui avait perdu son passé et vit dans l’inexistence.

Face à ce cas très sombre, on avait assisté à la consultation de Wilson assez drôle. Face à un couple d’asexués vivant ensemble sans faire l’amour depuis 10 ans, Wilson en parla à House car il savait que House sera intrigué par cette romance chaste plus qu’autre chose et d’ailleurs cela a marché. Malin, ce Wilson ! Il voulait faire intervenir la logique de House et son analyse de ce couple afin de trouver une explication scientifique et raisonnable. House n’était pas naïf non plus et se rendit compte du plan de Wilson, en tout cas, encore une fois personne ne peut être à la hauteur de House et le connaître si bien que Wilson. Les deux acolytes et amis avaient résolu le cas ensemble.

Ce deuxième cas est un reflet du premier cas. Il s’agit ici aussi d’une crise identitaire, puisque le patient pensait qu’il était né ainsi, avec cette orientation sexuelle, la science intervient pour démontrer le contraire. Ce qui laisse Wilson s’auto-culpabiliser, en disant qu’à cause d’eux un couple était devenu malheureux. Pour House : la vérité est au dessus de tout mensonge ! J’ai adoré le Hilson qui finit en fumant des cigares, ils se contredisent mais ils sont satisfaits. Très belle amitié et quelle complicité !

II. Sacrifices

La notion du sacrifice est très importante dans cet épisode. Tout le monde s’est sacrifié, ou va se sacrifier. Ainsi, par exemple, nous retrouvons le sacrifice par amour dans les deux cas. Il y’a un parallèle entre le cas et la consult. Les femmes des maris malades portent un sacré fardeau. Le premier cas, celui du patient atteint d’Alzheimer, est très touchant. On trouve sa femme qui est restée avec lui des années à lui répéter ce qu’il allait faire ou bien où il allait. Elle le connait en étant malade plus que celui qu’elle avait connu, en bonne santé. La question de la fidélité se pose à ce propos, lorsque le « très bon ami » de la femme était apparu, une femme qui a trouvé son appui sur quelqu’un mais qui finit par tromper son mari. Pour House, l’infidélité n’est pas un crime. Et c’est là qu’Adams entre en action avec un triple zéro de ma part, en faisant la morale à House et en prônant la fidélité comme base solide de toute relation. C’est clair, la miss ne regardait que son parcours personnel, et sans réfléchir, elle s’immisce dans les cas entrainant avec elle ses conseils à la Cameron. Enfin…Adams est bien pire que Cameron, car elle croit vraiment que le ciel est bleu et les oiseaux chantent ! D’ailleurs vous trouverez partout sur le net des critiques acerbes concernant Adams.

Les maladies incurables et longues, personne ne peut les supporter seul. On pourrait dire que le mensonge est vraiment la base de toute relation stable. La preuve : le deuxième cas des asexués vivant ensemble depuis une décennie sans faire l’amour ! Qui a fait le sacrifice ? La femme, par amour aussi ! Sacrifier dix ans de sa vie ainsi en se passant pour une asexuée juste pour vivre aux côtés de quelqu’un qui lui plait, ne peut-on pas déduire que c’est une preuve assez tangible ?

Autre type de sacrifice qu’on peut sentir c’est le sacrifice par amitié. Souvenez-vous de ce que House avait dit à propos de l’infidélité. Pourtant, House est l’ami le plus fidèle qu’on puisse imaginer ! Il est très fidèle à ses promesses et à ceux qui tiennent à lui). Je parle de ce couple d’amis qu’on appelle « Hilson » car le cas n°1 nous rappelle étrangement le couple House-Wilson et ce qu’il affrontera surtout dans le 8×19 (prendre des risques par amitié), le 8×21 (acceptance) ou même le 8×22 (l’épisode du Sacrifice par excellence !!). Si la maladie de l’oubli est rejetée dans le 8×09, elle apparaîtra comme une bénédiction dans un certain 8×20.

Le deuxième cas du couple des asexués confirme un peu ma vision paranoïaque avec la découverte de cette tumeur. Si on lie le terme « tumeur » au destin noir du cas n°1, on a « tragédie » comme résultat !

Troisième catégorie de sacrifices, il s’agit des sacrifices familiaux. Alors là, on apprend des trucs sur Chase qui avait sacrifié les années de son adolescence à jouer le rôle du père dans une famille complètement vouée à elle-même, avec un père irresponsable et une mère alcoolique. Mais la plus grande nouvelle c’est qu’on apprend que Chase avait une petite sœur de qui il s’était occupé, pour être haïs et rejeté par la suite. C’est là qu’on peut se dire qu’en fin de compte, on ne connait pas vraiment le personnage de Chase qui s’est révélé très discret. On voit que le cas l’a touché jusqu’à ce qu’il décide de briser la glace qui le sépare de sa sœur en lui passant un coup de fil. Cette culpabilité d’avoir abandonné un parent est partagée par Foreman, dont la mère était atteinte d’Alzheimer et fut décédée. Cette culpabilité poussa Foreman à s’impliquer dans ce cas.

III. Une nouvelle vision du monde

Je me suis dit que c’était le titre le plus adéquat après un changement. Cet épisode 8×09 marque un tournant important dans toute la saison 8. En effet, c’est là où House se débarrasse de son bracelet électronique et semble redevenir un homme libre. Le fait de la suppression totale d’un passé pesant qui lui enchaînait le pied symbolise la fin de l’ère « House enchaîné » et le début d’une nouvelle ère de liberté à laquelle House a toujours aspiré. Mais est-ce que c’est aussi facile de devenir quelqu’un de libre ou bien l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête était devenue invisible et plus dangereuse ? Ce qui est sûr, c’est que House aura une vision beaucoup plus différente du monde.

Cette libération est due grâce à Foreman. Ce dernier a eu aussi une nouvelle vision du monde, en affirmant son autorité en tant que doyen de PPTH. Il avait étudié le cas miroir qui l’avait touché et intéressé, prétextant le fait que Taub était absent et que House avait besoin d’un coup de main. Le long de l’épisode, on se rend compte que le ex-larbin de House était bien le boss. Sa démarche était housienne et foremanienne ! lol. Contre toute attente, c’était lui qui avait résolu le cas au lieu de House, rien qu’en observant une plante ! Trop fort notre Foreman !

J’ai adoré la manière dont était traitée la relation House-Foreman en parallèle avec la relation House-Wilson. Plus on avance dans la saison, plus la relation entre ces trois-là est très spéciale. Dans cet épisode, la relation House-Foreman arriva à supprimer les chaînes de House et à imposer le respect mutuel entre les deux.

Il en est de même avec Wilson qui changera d’avis en fumant un cigare avec son meilleur pote. Ces deux-là partagent la même vision et la même philosophie du monde malgré tout ce qui les différencie. Ils donnèrent une nouvelle vision du monde à un couple d’asexués qui est en réalité hétéro. La vérité n’est pas si mal en fin de compte ! Écœurante mais satisfaisante !

Pour le cas, j’ai déjà mentionné le fait que le patient avait parlé en portugais et perdit son anglais, et c’est grâce à la traduction de House qu’il y’a eu une réelle connexion mentale et psychique entre le couple. Et même si c’était illusoire et temporaire, même si son mari avait reprit l’anglais en ayant tout oublié, on sent que la femme n’a plus le même regard envers son mari. Ses yeux brillaient lorsque son mari a remué les quelques souvenirs qui lui restaient d’elle. La disparition du petit ami à la fin de l’épisode peut être le symbole de la fin d’une relation extraconjugale.

En général, le changement n’est pas si mal. Disons que la plupart l’a bien vécu.

Vers la fin, on pourra noter la répétition du chiffre 5 « 5 ans » car comme je l’ai précédemment expliqué, durant la saison 8 on note une répétition pas du tout innocente du chiffre 5 et pour ceux qui connaissent toute la saison, ils sauront de quoi je parle. En finissant l’épisode 8×09 avec ce chiffre-là, cela confirme que cet épisode est plus sombre et tragique qu’il en a l’air. Ça craint !

Chiffre maudit dans House M.D, mais un chiffre porte-bonheur chez nous, lol. Allez, merci de m’avoir lu et surtout vos commentaires sont les bienvenus.

Ma review sur mon blog: http://wp.me/p12kN7-ol
Everything is boring.
soleil444
Surveillant(e)
Surveillant(e)
 
Messages: 67
Enregistré le: Sam 2 Fév 2013 03:12


Retour vers 8e étage : saison 8

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité

cron