[Traduit] Hugh Laurie chez Ellen le 3/10/2011

Demander ou réaliser des traductions d'articles, d'extraits, d'interviews liés à la série Dr House

[Traduit] Hugh Laurie chez Ellen le 3/10/2011

Messagepar Fanny-Wan Kenobi » Sam 29 Oct 2011 23:29

Ellen : Notre prochain invité joue le rôle du Dr.Grégory House, médecin mangeur de pilules et transgresseur de règles dans la célèbre série de la FOX, House.

[Extrait House]

Ellen : Veuillez accueillir Hugh Laurie.

HL : Quel accueil chaleureux.

Ellen : C’est une foule charmante. Ils sont très heureux. Je suis contente de vous voir.

HL : Je suis heureux d’être là.

Ellen : Nous sommes maintenant tout les deux des top-model. Vous êtes le nouveau visage pour la marque L’Oréal Homme. Félicitation. Quand vous avez commencé à tourner, qu’est ce qu’ils vous disaient pour que vous ayez ce regard ?

HL : Ce regard ?

Ellen : Oui, ils vous donnent toujours quelque chose.

HL : Ce regard… je pense que c’était juste: socialement inintelligent.

Ellen : Oh non.

HL : Avec une pancarte je pense.

Ellen : Vous agissez comme si vous aviez un secret. Et c’est la clé du mannequinat. Par exemple, les filles qui posent en une, j’ai appris des choses au fil des années, si vous voulez faire genre, tient faîtes moi un regard de fou… c’est sexy, c’est bon.

HL : C’est sexy ? Mais c’était censé être fou ?

Ellen : Non, c’était bien mais montrez moi le sexy sans le côté fou.

HL : Non, je ne le fais pas. Bon d’accord.

Ellen : Fermez vos yeux et je vous dirais quand les ouvrir. Ouvrez-les. Ça vous sert. Quand vous fermez les yeux et que vous essayez d’imaginer avant que vous tourniez. La prochaine fois par exemple.

HL : J’y penserais.

Ellen : Vous penserez à moi et à ma tête.

HL : Ça m’emmènera loin.

Ellen : Je suis ravie d’aider.

HL : Merci. Je ne veux pas me surévaluer mais je ne suis pas juste un mannequin, ils m’ont appelé.. ILS m’ont appelé, un mannequin porte-parole. Et si vous accrochez porte-parole avec n’importe quoi, je pourrais être un porte-parole des idiots, ça surélève, en quelque sorte, la chose. Je me sens… Oh bonjour.

Ellen : Oh qui est-ce ? Qu’est-ce qui se passe ?

HL : C’est une image de synthèse.

Ellen : Votre femme ne va pas être contente.

HL : Non, non, non.

Ellen : Ça n’arrive pas juste parce que vous avez de la crème anti-âge ?

HL : J’embrassais un écran vert.

Ellen : Oh je vois. Une balle de tennis sur une perche.

HL : Oui, et on a passé un week-end-ensemble.

Ellen : En tout cas félicitation, c’est génial.

HL : Merci.

Ellen : 8 saisons de House et il y a des rumeurs que ça pourrait être la dernière. C’est possible ?

HL : Les rumeurs ont été lancées juste pour avoir ces réactions. Je pense que c’est possible. Quoique nous fassions, j’aimerais qu’on arrête avant qu’on se fasse critiquer. Je préfère qu’on ait les « ohhhh » plutôt que les « Arrêtez ça ». Il faut savoir choisir son moment. Et j’espère qu’on sera se retirer au bon moment.

Ellen : Donc vous pensez que ça peut être la dernière saison ?

HL : Eh bien, ce n’est pas sûr.

Ellen : Parce que c’est une super série. Et je l’aime vraiment beaucoup. C’est une série très intéressante, essayer de trouver les maladies, parce que ce sont tous des vrais cas ?

HL : Oui, en effet. Ce sont des vrais problèmes, des vrais cas. Des choses qui peuvent vous arriver. Je suis désolé de vous le dire.

Ellen : C’est effrayant.

HL : Oui, ça fait un peu peur.

Ellen : Les cas sont tellement bizarres et aléatoires.

HL : Vraiment bizarre.

Ellen : Et vous jouez régulièrement du piano dans la série donc je savais que vous étiez musicien.

HL : Oui, je me débrouille, un peu. (Tinkle = Tinter mais aussi uriner dans le langage familier donc… blague ! « I tinkle a
bit »… J’urine un peu)

Ellen : Concentrons-nous sur la musique. Vous avez sorti un album de blues.

HL : Oui, l’album est sorti.

Ellen : C’est votre premier album ? Et le blues est votre musique préférée. Avez-vous écrit ces chansons ?

HL : Non, absolument pas, je ne peux en aucun cas me prétendre capable de franchir ce pas. Beaucoup de ces chansons
sont des vielles chansons datant des années 20 ou 30.

Ellen : Et avez-vous été à la Nouvelle Orléans pour enregistrer ces chansons ?

HL : La plupart ont été enregistrées ici à Los Angeles mais nous avons enregistré la partie avec les cuivres sous la
supervision de l’extraordinaire Alan Toussaint qui a arrangé la partie avec les cuivres. Et nous avons été au « Piety Street Studio ».

Ellen : Aviez-vous été à la Nouvelle Orléans auparavant?

HL : Oui, mais pas très peu de temps et il n’y a pas si longtemps que ça. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours remis, j’avais peur d’y aller car je ne voulais pas découvrir une ville ordinaire, pleine de boutiques et de banques comme dans toutes les autres villes. Parce que dans mon esprit c’était une ville tellement magique et romantique. Quand j’y suis allé, ça a dépassé toutes mes attentes d’au moins 100%. C’est une ville extraordinaire, grandiose.

Ellen : C’est ma ville et je ne savais pas à quel point elle était géniale jusqu’à ce que je parte. J’avais grandit là bas et je pensais que toutes les villes étaient comme la Nouvelle Orléans. Lorsqu’on déménage on pense : « Oh mon Dieu, c’était une ville géniale où grandir » C’est une super ville et je suis contente qu’il y ait plus de tourisme.

HL : Apparemment c’est le cas.

Ellen : Elle en a besoin. Tout le monde, aujourd’hui, à la chance de repartir avec l’album ‘Let Them Talk’. House est diffusé le lundi à 21h sur la FOX. On revient tout de suite.
Image


Hugh Laurie Blues France (Facebook): http://on.fb.me/gwQXux
Hugh Laurie Blues France (Twitter): http://bit.ly/ou4grV
Avatar de l’utilisateur
Fanny-Wan Kenobi
Membre du Staff
Membre du Staff
 
Messages: 1143
Enregistré le: Dim 29 Août 2010 22:02
Localisation: Cachée dans le piano de Hugh Laurie

Retour vers Salle de traduction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités

cron